Promenade en bords de Seine
Après une dernière visite aux quais de Seine au pied de la cathédrale, là où se promènent les amoureux de Paname - volatiles aussi bien que primates, on retrouve les aurores de Kaboul dont la lumière perce les nuages comme un appel à la prière. L'accueil est toujours chaleureux même si l'on partage la tension du quotidien, même si l'on connait l'incertitude du lendemain.
Aurore kaboulie