Guerre et paix
Quand un enfant de la guerre va à l'école, que dessine-t-il à ses moments de liberté ? Son espoir de vivre dans un monde apaisé. Il lui faut une solide dose de résilience pour continuer à envisager un futur serein : les livres dont il dispose sont déjà passé entre les mains de plusieurs classes avant lui...
Livres résistants à l'usage

Il mange souvent sur le pouce dans un coin de l'atelier où il gagne de maigres ressources pour sa famille...
Casse-croûte à l'atelier

...alors que d'autres ont profité d'un repas traditionnel bien chaud : ash et qabouli (soupe de nouilles et ragoût de mouton au riz pilaf).
Ash et qabouli

A chaque accueil à l'école, il continue à chanter avec passion l'hymne national afghan qui rassemble toutes les ethnies dans l'idéal d'un monde équitablement partagé !
Tous égaux, tous frères !