Pont de la madrasse Khatam_al_Nabyin
On la devine à peine dans le lit sinueux tracé entre les bâtiments publics ou privés. On pourra la voir vraiment si on se donne la peine de s'arrêter sur l'un des nombreux ponts qui l'enjambent, comme le pont Hartal au pied de Sher Darwaza, qui mène à ChehelSetoun...
Pont Hartal

Vers l'amont...
Rivière Kaboul vers l'amont
ou vers l'aval...
Rivière Kaboul vers l'aval
...ce n'est que mares de boues au milieu des immondices attendant la fonte des neiges au printemps pour mériter le nom de rivière. Alors, on se souviendra qu'elle n'est pas seulement pont de paille (kah poul) mais aussi raison d'être de la ville.

Car même invisible elle fait vivre les petits commerces sur chacune de ses passerelles...
Passerelle Timourshahi
et elle participe à tous les drames de la cité.

C'est en son lit que s'est conclu ce printemps le lynchage de Farkhunda, qui donne maintenant son nom au quai autrefois appelé Andarabi...
Quai Farkhunda, où se construit le mausolée en son honneur
...ainsi qu'au jardin de la mosquée Do-Shamshira où la tragédie a commencé.Jardin de la mosquée Do Shamshira, maintenant jardin Farkhunda