Les sons du CD me plongent dans l'ambiance étalée en couleurs sur les pages de ton livre... Le résultat est encore plus fort que je ne l'imaginais ! J'y retrouve la résonance que le quotidien déchiré des Afghans n'a pas manqué de provoquer avec ta personnalité à fleur de peau. Et l'émotion permanente. Ce rêve en images est aussi une réalité incontournable, la perspective d'un mur plus inflexible que le béton qui quadrillera bientôt le monde entier si nous ne savons le rendre au mouvement essentiel de l'eau et du sable, à la fertilité de l'humus et à l'éclosion des roses.

Merci Sandra !