Venus du sud du Sahel
Ce sont huit garçons venus du sud du Sahel à travers la Méditerranée qui ont été accueillis cet hiver par notre groupe de bénévoles. Comme nos amis pachtouns l'année dernière, c'est le hasard des répartitions administratives qui les avait fait atterrir chez nous, comme des oiseaux égarés dans un monde étrange. Ils ont survécu aux dangers de la traversée, sauvés parfois in extremis par de courageux équipages.

Chez nous, ils ont commencé à recevoir l'attention, les soins et l'affection qui leur ont fait défaut depuis qu'ils ont tout quitté, au Soudan ou au Tchad. Depuis leur arrivée il y a six mois, certains avaient connu le meilleur - un dossier régularisé - ou le pire - un grave accident invalidant, ou encore une relocalisation au hasard de l'ouverture de centres officiels d'accueil. Aujourd'hui, c'est le départ des quatre derniers, dont la situation administrative ne prête pas à l'optimisme. Ils sont devenus nos proches, mais l'administration ignore les liens d'amitiés. Nous sommes tristes, honteux, indignés. Bon courage à vous tous !
Au revoir, nous ne vous oublierons pas